Défi : Layton Tab 100

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Yaya le Jeu 18 Nov - 1:15

haha génial!
pauvre professeur qui se retrouve à couper des planches Laughing
c'est sympas d'avoir fait une fanfic' sur un des figurants!
Art est vraiment du genre flippant, mais je dois dire que j'ai galéré avec son ennigme >.<
avatar
Yaya
Fanartiste que je soupçonne d'emprunter de la «farine» à Delarue pour créer ses BD !

Messages : 638
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 22
Localisation : tiens, cette question me rappelle une enigme...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Gigira le Ven 19 Nov - 2:33

Haha, excellent Laughing Comment Art exploite Layton... le pauvre Laughing Laughing

J'adore ^^
avatar
Gigira
Fanfictioneuse obsédée par les Bad-Guys et les cookies

Messages : 1543
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 22
Localisation : Alakazam, crétin.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Mama le Ven 19 Nov - 8:10

Yaya a écrit:mais je dois dire que j'ai galéré avec son ennigme >.<
Justement, c'est un peu ça qui m'a inspiré, à chaque fois qu'on va le voir, il nous refile une énigme de planche à découper, à croire qu'il ne travaille jamais ! Laughing
Enfin bref, contente que ça vous plaise !
avatar
Mama
Vétérane de l'antique forum qui fait penser à Bohemian Rhapsody car Mamaaaa Ouhhouhouuuu !

Messages : 1723
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  laytonmobile le Ven 19 Nov - 22:44

Et voilà ma première contribution, j'espère que ça vous plaira!

Thème: Incendie

Auteur: Laytonmobile (maud_chan sur fanfiction)

spoiler: Layton et le Destin Perdu


Dans cette belle soirée d'été, alors que le soleil se couchait sur Londres, dans un quartier de la ville, la panique et le désespoir faisait rage.
Les passants courraient dans tout les sens, hurlant de peur, criant les noms de leur proches, au mieux emportés dans cette marée humaine, au pire coincé comme des rats dans cet incendie dévorant déjà la façades des immeubles.
Dans une de ses petites maisons, un couple se trouvait encore à l'intérieur, oublié par les pompiers débordés par les flammes et la foule en panique.

« -Maria! Maria! » cria un homme entre deux quintes de toux « je t'en pris, réponds moi! »

Thomas, cherchait désespérément sa femme dans ce qui fût autrefois sa maison. Déambulant dans ce qui restait du salon, ses cheveux bruns plaqués contre les tempes et la nuque par la sueur. La fumée lui piquait les yeux et lui irritait la gorge, il sentait la chaleur des flammes destructrices, à tel point qu'il crût plusieurs fois que le feu l'avait atteint pour de bon. La fumée devint tellement âcres et irrespirables que même le petit mouchoir qu'il avait trouvé dans la salle à mangée ne lui était plus d'une grande utilité.
Il voulu ouvrir la dernière salle du premier étage qu'il n'avait pas fouillé, la cuisine, mais il manqua de se brûler la main avec l'acier de la poignée, lui arrachant un petit cri de douleur. La porte refusait de s'ouvrir, il fini par la défoncé d'un coup d'épaule d'une grande violence, ce qui n'eût comme effet de l'entrouvrir qu'à moitié, accompagné d'un bruit de bois, craquant sous les braises. Il réussi à passer, se rendant compte qu'une des poutres porteuses de la cuisine s'étaient écroulé sous l'incendie, bloquant l'accès à la cuisine.

« -Maria! Maria! » reprit-il de nouveau.

Le même bruit que tout à l'heure se fit entendre, faisant comprendre à l'homme qu'il ne serait pas bon de rester ici plus longtemps, il ne lui resterait peut-être que quelques minutes avant de sortir avant que tout ne s'écroule. Soudain, un son atteint enfin ses oreilles dans cet enfer: Une sorte de plainte, très faible, mais humaine. Thomas remarqua avec horreur, le corps de sa femme apparaître sous une pile de bois carbonisé.
« -Oh mon Dieu, Maria! » s'écria-t-il. « Pourvu qu'elle sois vivante, pourvu qu'elle soit vivante... 




 … Pourvu qu'elle soit vivante, pourvu qu'elle soit vivante, pourvu qu'elle soit vivante... »

Depuis le moment où Hershel Layton avait vu cette colonne de fumée noire s'élever dans le ciel Londonien, il n'avait eu cesse de répéter cette phrase dans sa tête, espérant apercevoir un signe qui pourrait à jamais dissiper ses doutes. Hélas, plus il se rapprochait du lieu du drame, plus ses espoirs disparaissait. Allant dans le sens opposé à la foule, il fût bousculer dans tout les sens, ralentissant désespérément sa course effrénée vers la rue où se trouvait le laboratoire où travaillait sa petite amie, Claire. Il retenait tant bien que mal son précieux haut-de-forme qu'elle lui avait offert quelques jours plus tôt pour fêter son entrée à l'académie. Ce présent l'avait beaucoup touché, même si sur le moment, il n'avait pas réussi à l'exprimer. Il reprit un peu d'allure, bousculant en s'excusant les personnes affolés. Il essayait de reconnaître Claire parmi cette foule, espérant revoir sa chevelure rousse, cette belle silhouette, ces grands yeux noirs et ce sourire enchanteur...


« Non, elle est en vie! Elle est en vie!...




 ... Elle ne peut pas partir comme ça! »

Thomas, enlevait un à un les restes de la vieille poutre, écrasant le frêle corps de Maria. Ses beaux cheveux noirs, recouvrant le carrelage, se mêlaient à l'affreuse couleur rouge du sang, suintant sur le front de la jeune femme. Lorsqu'elle fût enfin dégagé,il l'a retourna pour regarder son visage recouvert de suie, contrastant avec sa peau si pâle. Il posa ses doigts sur sa nuque, cherchant désespérément son pouls... Et le trouva enfin! Un peu rassuré, il lui tapota la joue, essayant de la tirer de son sommeil. Maria ouvrit enfin ses yeux lourds et se redressa rapidement, emporté par une grosse toux.

« -Qu'est-ce qui se passe? » balbutia-t-elle »J'étais en train de faire la cuisine quand... »

« -Une prochaine fois Maria » coupa son mari « Nous devons vite sortir d'ici! »

Il l'aida à se relever, mais celle-ci n'arrivait plus à marcher toute seule, il la soutint donc par la taille, la serrant contre lui. Entre temps, les flammes gagnaient en force et en intensité, lorsqu'ils sortirent de la cuisine, le salon était méconnaissable. Le fauteuil préféré de Thomas partait en fumée, les tapisseries flambaient, l'horloge continuait son battement régulier, indifférente à l'anéantissement progressif du bois d'acajou qui protégeait son mécanisme. A chaque pas, le parquait menaçait de s'écrouler, faisant frissonner Thomas à l'idée d'une telle chute dans la cave...
L'homme regardait dans toute les directions, espérant trouver une sortie à ce four géant. La porte d'entrée était à l'autre bout de la maison, les flammes devaient déjà bloquer le chemin. Son seul espoir restait la fenêtre du salon, mais la fumée et la chaleur commençaient à détériorer ses sens. Où se trouvait-elle déjà? Était-elle à droite ou à gauche du salon? A moins qu'elle ne soit au milieu...
Soudain,un rectangle de lumière apparu dans la fumée, la sortie était juste en face d'eux!

« -Maria! Nous avons trouver la sortie! » cria Thomas « C'est fini, ma chérie, on va s'en sortir! »

Il l'aida à se diriger vers la sortie, transporté de joie et de soulagement, mais sa femme l'arrêta en pleine course, plantant ses pieds fermement dans le force, avec le peu de force qui lui restait.

« -Mais qu'est-ce que tu fais?! » s'écria-t-il « La sortie est juste là! »

« -Cl... Clive... » articula-t-elle « Où est mon petit Clive? »

Clive! Mon Dieu! Thomas allait oublié son propre fils! Mais la sortie était juste en face, mais pour combien de temps?

« -Écoute » décida-t-il « Je t'emmène à l'extérieur, il y a sûrement une ambulance qui s'occupera de toi, j'irai le chercher ensuite, je... »

« -N.... Non... » coupa-t-elle « Je ne partirai pas... Sans mon fils... »

Thomas voulu répliquer, mais se stoppa. Il connaissait sa tête de de mule de femme, il savait qu'elle ne lâcherait pas l'affaire.

« -Alors dépêchons-nous, il doit être mort de peur... Tu as une idée où il pourrait être? »

« -Sûrement... Dans sa chambre, à l'étage... Je lui ai offert une petite voiture... »

« -Alors allons-y... »




Layton était enfin arrivé, les fuyards étaient derrière lui, il était maintenant entouré de pompiers et d'urgentistes, s'activant contre ce malheur. Comme d'autres, il regardait chaque brancard, espérant y trouver Claire en un seul morceau, mais plus les minutes avançaient plus l'espoir de la trouver devenait minces. Il entendit alors quelques urgentistes discuter:

« -Quelle massacre! Une explosion, en plein centre-ville! Les laboratoires avec de tels expériences ne devraient pas se trouver au milieu des habitations! »

Le sang du jeune homme se glaça, écoutant attentivement la suite:

« -Cet affreux quand même... Ceux qui devaient se trouver dans le bâtiment doivent être dans un sinistre état... »

« Penses-tu! Vu la taille de l'explosion, aucun d'entre eux n'a dû en réchapper, où alors c'est un miracle! »

Alors l'incendie venait du laboratoire de Claire? A ces paroles, Layton perdit l'équilibre, s'appuyant contre un camion de pompier, la tête dans une main, ne voulant croire à cette éventualité plus que probable.

« -Vous allez bien monsieur? » fini par dire une infirmière qui venait de le remarquer « Vous n'êtes pas blessé? »

« -Je... Non... » balbutia-t-il « Je dois... excusez moi! »

Et il partit d'un pas pressé vers le premier plan de l'incendie. Là, des pompiers se pressaient, armé de lance à incendie, sortant les échelles pour allé aider les personnes coincé dans les maisons en flammes. Au fond de la rue, un bâtiment dont une des façades avait disparu, était abandonné des secouristes. Il ne fallu pas longtemps à Layton pour comprendre à quoi correspondait ce bâtiment...

« -Claire... »

Sa voix sonna à ses oreilles à la manière d'un glas.

« Non! Je ne veux pas y croire! » pensa-t-il « Je ne peux pas y croire! »




Thomas continuait à gravir les escaliers, soutenant toujours Maria qui saignait abondamment. Chacune des marches semblait être la dernière, les bruits sinistres qu'elles produisaient annonçaient que l'escalier n'allait pas tenir très longtemps et les flammes continuaient de dévaster le rez-de-chaussée.
Enfin, ils atteignirent le palier, la chambre de leur enfant se trouvait juste au bout du couloir. Maria ne se soutenait même plus, elle devait être au bord de l'inconscience.

« -Clive! Clive! » hurlait-il « Tu es là? Réponds moi! »

Aucune réponse. Peut-être était-il?... Non, impossible, l'incendie n'avait pas encore atteint le premier étage,il était sûrement inconscient dû au choc de l'explosion. Thomas reprit de l'allure et ouvrit la porte de Clive d'un violent coup de pied, qui lui manqua de perdre l'équilibre. La chambre de l'enfant était la salle étant le plus à l'opposé du lieu de l'explosion, les flammes l'avaient miraculeusement épargné jusque là, il suffit donc d'un simple coup d'œil pour le père pour inspecter toute la chambre et comprendre que son fils ne se trouvait pas entre ces murs...




« Papa! Maman! »

Cet appel tira Layton de ses tristes pensées. Un petit garçon, d'une dizaine d'années courrait entre les urgentistes et les sapeurs pompiers, regardant d'un air inquiet et paniqué chacune des grandes personnes qui l'entouraient:

« Vous n'auriez pas vu mes parents? Vous savez où sont mes parents? »

Il n'obtenait que des réponses négatives et des excuses, quand soudain il sembla reconnaître une personne dans la foule.

« -Madame Blanc, vous n'auriez pas vu mes parents? »

« -Je suis désolé mon petit Clive » dit une vieille dame avec compassion « mais je ne les ai pas vu... Je suis désolé... »

« -Mais... Ils sont nul part, j'ai vérifié partout... Vous êtes notre voisine, vous auriez dû les voir... »

« -Je suis désolé mon petit Clive... » sanglota-t-elle.

Les mains du dénommé Clive se crispèrent d'avantage sur la petite voiture rouge qu'il tenait entres les mains.

« -Ils... Ils sont encore à l'intérieur, je vais les chercher! »

Sur ses mots, le petit garçon couru tête baissé vers le lieu de l'incendie, malgré la vieille femme qui essayait de le retenir. Il se dirigeait vers Layton qui se trouvait par hasard sur son chemin. Celui-ci le retint fermement par l'épaule lorsqu'il atteint sa hauteur, arrêtant nette la course folle de Clive.

« -Lâchez-moi! Lâchez-moi! » cria-t-il « Mon papa et ma maman sont encore à l'intérieur! Je dois les chercher! »

« -Non, ce serait de la folie! »

Le garçon se débattait dans tout les sens, criant et hurlant, ne voulant accepter la vérité, à l'image de l'homme qui se tenait à côté de lui.
Lui aussi aurait voulu crier son désespoir, se jeter dans les flammes mortelles dans le seul espoir de retrouver sa chère Claire. Des souvenirs trop tendres lui revenaient en mémoires, lui rappelant à quelle point cette vérité était dure à entendre. L'idée de renoncer à jamais au sourire de Claire, au bonheur de la sentir près de lui, de respirer son parfum, lui semblait insurmontable...
Sans crier gare, sa main vain heurter la joue de Clive, ce qui l'arrêta net.

« -Écoute moi » dit Layton « Si tu y vas maintenant, tu n'en reviendra pas... »

« Je ne peux rien faire pour sauver Claire... »

« -Il faut que tu restes ici, ça ne servirait à rien d'y aller... »

« Je ne la reverrais plus... »

« -Mais... » sanglota l'enfant « Qu'est ce que je dois faire? »

Le jeune homme détourna les yeux de ceux de l'enfant quelques secondes, le cœur serré. Il y a une demi-heure à peine, Claire et lui étaient ensembles, parlant de l'avenir et de ce qu'il leur réservait. A cet instant, il leur semblait évident que le temps continuerait à couler avec eux. A ce même moment, il avait songé à la bague qu'il avait retenu chez le bijoutier, il avait prévu de faire sa déclaration solennel ce soir même. Mais en quelques secondes, d'infimes particules de temps, avait complètement changé la donne, à jamais.

« -Il faut... Que tu sois fort... » finit-il par souffler.

Les yeux de Clive s'embuèrent de larmes et sa petite voiture tomba à terre. Layton, voyant le petit totalement perdu, ouvrit doucement les bras, l'enfant alla s'y réfugié, hurlant et pleurant de tout son soûl.




« -Non, c'est impossible! Non non non non non! Ce n'est pas vrai! »

Thomas avait complètement cédé à la panique en voyant la chambre de son fils sans âme qui vive. L'avait-il raté dans une autre salle? Non, si c'était le cas, il l'aurait vu... Son cœur tambourinait avec force, quand soudain Maria se détacha de son emprise, fit quelques pas, avant de s'asseoir lourdement sur le lit de Clive.

« Maria... »

Un silence suivit, la jeune femme fini par répondre d'une voix calme:

« Je suis... si fatiguée... Clive ne m'en voudra pas si je dors un peu sur son lit..? »

Thomas regarda sa femme avec surprise, il s'approcha d'elle et souleva doucement ses cheveux noir, découvrant que sa blessure avait encore empiré. Elle divaguait complètement. Soudain, un bruit sourd se fit entendre, cela venait de l'escalier. Il couru dans cette direction et lorsqu'il fût sur le palier, il vit que les flammes avait enfin attaqué sérieusement l'escalier. Tout d'un coup, le bruit effroyable recommença et une poutre s'écroula sur les marches, faisant gicler des étincelles brûlantes qui blessa une nouvelle fois Thomas. Celui-ci regarda le funeste spectacle. Tout n'était que flammes et destructions, la fenêtre qui aurait pu être sa seule sortie avait disparu de son champ de vision, bloqué par des colonnes rouges destructrices. Il tourna des talons, calme, retourna dans la chambre de Clive ou Maria se reposait. Derrière lui, il ferma la porte, sa femme leva doucement les yeux, il lui sourit. Il vint s'asseoir à ses côtés, la prit doucement par la taille, la serrant amoureusement contre lui, respirant ses cheveux, essayant de trouver derrière cette méchante odeur de suie, celle du délicieux parfum qu'il lui avait offert.
Elle articula, après un long silence.

« -Tu as trouvé Clive? »

« -Non, je crois qu'il est dehors... »

« -J'espère qu'il ne va pas tarder à rentrer... On dînera tôt se soir, je suis exténuée... »

« -Je cuisinerai à ta place si tu veux... »

« -Toi? Cuisiner? » ria-t-elle doucement « Tu n'as pas du toucher une seule casserole depuis notre mariage! »

« -J'essayerai quand même... »

Un silence suivit. Derrière la porte, l'incendie attaquait le second palier.

« J'espère qu'il ne va pas tarder... » répéta Maria.

« Tu devrais dormir un peu. » lui dit-il doucement.

« -Tu as raison... Mais tu vas t'ennuyer tout seul... »

« -Ne t'en fais pas... Moi aussi je vais dormir, je pense... »

Elle s'appuya davantage contre lui, fermant doucement les yeux.

« Tu me réveillera quand il sera là? Je voudrais savoir si mon petit cadeau lui a plu... »

« Oui... Mais dors maintenant... Je t'aime... »

Elle obéie, sa tête tombant doucement sur l'oreiller. La porte de la chambre, commençait à noircir à vu d'œil.

« -Ne nous rejoins pas trop vite, mon petit Clive » souffla Thomas « J'espère que tu t'amuseras quand même sans nous... »

Il ferma les yeux et se coucha au côté de sa femme, la tête dans ses cheveux et l'enlaça doucement pour ne pas la réveiller.
La chaleur commençait déjà à noircir les autocollants et les dessins accrochés au murs bleu de la petite chambre d'enfants.
avatar
laytonmobile
Fétichiste des deux-chevaux rouges et de Christophe Hondelatte

Messages : 555
Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Loooooiiiiiinnnnnn!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Gigira le Ven 19 Nov - 22:56

Laytonmob ! Tu vas me faire pleurer ! Crying or Very sad

Les visions des quatre personnages comme ça, ça donne vraiment bien. C'est tellement bien fait... et bien écrit... j'adore ! Quand je pense que s'ils avaient su qu'il était dehors, les parents de Clive seraient toujours en vie é__è Les enfants devraient toujours dire à leurs parents où ils vont...

Et puis comment tu décris les sentiments de Layton, c'est trop triste ! Le pauvre quoi... Quand il essaie de retenir Clive, tout en tentant de se retenir lui-même... ah, c'est vraiment bien fait. Magnifique magnifique :'s.

Et puis cette chute quoi... Crying or Very sad juste waouw.
avatar
Gigira
Fanfictioneuse obsédée par les Bad-Guys et les cookies

Messages : 1543
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 22
Localisation : Alakazam, crétin.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Sakon le Ven 19 Nov - 23:03

Ca y est, t'as plombé mon week end...

Franchement c'est pas mal cette idée de faire les deux histoires parallèles, les liens entre les deux sont plutôt bons, surtout le premier qui tient du génie, parce qu'on ne s'y attends pas du tout !
Le passage ou Layton tente de réconforter Clive tout en désespérant de perdre Claire, ça aussi c'est du bon, et cette fin mes aïeux ! Qu'elle fin terriblement.... poétique. On sent bien que les parents ont abandonnés, ce qui rend le passage très émouvant.

Sinon, y'a quelques réactions bizarres pour des personnes en plein incendie, mais ça choque pas énormément non plus.

Très bon travail en tout cas, j'ai presque honte de terminer "Chute" après ça maintenant :<
avatar
Sakon
Vil Gamer membre du cercle des littéraires philosophes et dépressifs

Messages : 1679
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 24
Localisation : PAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Mamane le Ven 19 Nov - 23:09

Je résume les impressions en un mot :

*PAN*

Non sinon dans l'ensemble c'est très très bien, les passages de Layton aux parents sont très bien négociés et on stresse en même temps qu'eux. On a beau savoir ce qui leur attend à chacun, on ne peut pas s'empêcher d'espérer un petit miracle.
Sinon, si je devais faire une critique JUSTE pour faire chier mon monde je dirais qu'autant t'as réussi à faire un début tout en nuance, autant la chute est terriblement classique et casse le réalisme du texte. Je sais pas, j'imagine mal des parents abandonner comme ça alors qu'ils ont leur petit garçon quelque part (ils ne peuvent pas savoir où). Ça aurait peut-être même été plus poignant de les voir se démener jusqu'à la dernière seconde au lieu d'accepter comme le fait Layton, pour marquer une petite différence dans le parallèle. Mais sinon le texte reste admirable, bravo !
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Yaya le Sam 20 Nov - 1:13

*prend une corde*
ça y est... je vais me pendre....
bouhinnnnnnnnn! c'est trop triste Sad , C'est horrible, même si on sait que Claire et les parents de Clive sont morts, on y crois!
j'ai moi aussi adoré le parallèle entre Layton et les parents de Clive
Bon dieu, pourquoi toi, tu as survécu Bill Hawks?! Evil or Very Mad
en tout cas, j'ai adoré , c'est super bien écrit, et tu as réussis à nous émouvoir (j'avoue avoir versé une larme... snif...)
avatar
Yaya
Fanartiste que je soupçonne d'emprunter de la «farine» à Delarue pour créer ses BD !

Messages : 638
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 22
Localisation : tiens, cette question me rappelle une enigme...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  laytonmobile le Sam 20 Nov - 2:21

Merci à tous pour vos commentaires Very Happy
J'espère que vous passerez quand même un bon week-end quand même Laughing
avatar
laytonmobile
Fétichiste des deux-chevaux rouges et de Christophe Hondelatte

Messages : 555
Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Loooooiiiiiinnnnnn!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Mama le Sam 20 Nov - 3:28

Et ben, je suis impressionnée ! C'est super émouvant, on a beau connaître l'histoire, on est toujours autant touché par cette scène ! Le fait d'alterner les points du vue donne vraiment quelque chose de plus, surtout le point de vue des parents de Clive, je trouve.
Et puis même si, c'est vrai, la fin peut paraître un peu étrange, parce que les parents n'abandonneraient sûrement pas aussi vite la recherche de leur enfant, on oublie vite ce détail ! C'est tellement triste, la mère qui divague complètement, le père qui joue le jeu pour ne pas l'inquiéter, et puis ces dialogues quoi !! Wouah !

Edit : Je prendrais bien le thème 64 : Génie, siouplaît !
avatar
Mama
Vétérane de l'antique forum qui fait penser à Bohemian Rhapsody car Mamaaaa Ouhhouhouuuu !

Messages : 1723
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Mamane le Sam 4 Déc - 11:24

Attention dans un style différent et court...(et finalement j'ai changé d'idée en cours de route)

Auteur: Mamane
Thème: Lui
Spoilers: Layton et la flûte du démon (pas de spoiler du jeu)

Ce n'est pas moi le problème : c'est lui.

Sans doute était-ce là les mots qu'il répétait le plus souvent.

Il savait, pourtant, tout le mal qu'ils pouvaient faire à sa pauvre mère : elle avait beau lui sourire puis lui passer une main aimante dans son épaisse chevelure châtain clair, la lueur de tristesse qui brillait dans son regard parlait à sa place. Il s'en sentait souvent coupable : après tout, la pauvre n'avait pas mérité cela. Au contraire, elle se donnait corps et âme à sa famille, faisant tout pour les siens sans jamais penser à elle.

Cependant, il était différent. Et sa seule attitude suffisait à réduire à néant tous les efforts déployés par Brenda.

Luke détestait son père : il savait que ce n'était pas vraiment une attitude digne d'un gentleman, mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir irrité par sa seule présence. Tout l'agaçait chez lui : son apparence lisse, la sévérité de son regard, la rigidité de son pas, le vibrato de sa voix, la perfection presque invraisemblable de son costume, la dureté de son visage. Il n'y avait aucune fantaisie chez Clark Triton, si bien qu'il se demandait souvent comment sa rêveuse de mère avait pu tomber amoureuse de lui : en fait, à peu de choses prêt, il était l'incarnation même de l'ennui. Cela, encore, n'aurait pas été vraiment problématique s'il n'avait jamais essayé de le remodeler à son image. Cependant, si Luke détestait son père, il avait la sensation que l'inverse était également vrai. Et malheureusement Clark, lui, se sentait obligé de corriger ce qu'il pensait être un mauvais tir.

Son père l'avait-il seulement complimenté une seule fois ? Peut-être quand il était encore un nourrisson et qu'il avait fait ses premiers pas, à la rigueur, mais depuis ?

Les puzzles sont une perte de temps.

Tu as mieux à faire que de lire tes romans idiots.

Au lieu de passer ton temps à jouer dehors, tu ferais mieux de prendre de l'avance dans tes devoirs.

Avec tes notes, tu ne pourras pas entrer dans une bonne école : tu imagines que ce ça signifierait pour nous ? Les Triton sortent Major de leur promotion depuis des générations .
Partir en camping avec tes amis ? Pas question. Tu as du travail à faire.


A force, il pouvait réciter par cœur les reproches paternels. Au moins, lui prenait la peine de varier ses réponses, mais son père ne semblait pas vraiment réceptif à l'effort. Cela avait plutôt tendance à envenimer la situation, obligeant Brenda à intervenir. Clark courrait alors s'enfermer dans son bureau, et Luke répétait en boucle les même mots, telle une sordide prière.

Ce n'est pas moi le problème : c'est lui.

Et c'était vrai, n'est ce pas ? C'était bien lui qui refusait d'ouvrir les yeux ?

D'une certaine façon, Luke souhaitait pourtant partager avec ce père si distant un peu de ses passions, afin de lui faire changer d'avis quant à l'utilité des puzzles, ou lui faire comprendre qu'un week-end passé avec ses amis aurait un effet plus bénéfique sur sa personne que deux jours passés enfermé avec un cahier de cours. Il aurait aimé pouvoir pouvoir s'amuser un peu avec lui, lui demander de venir le voir jouer au foot ou de l'aider sur une maquette d'avion particulièrement compliquée à monter.

Mais il savait la chose impossible, alors à défaut de mieux, il continuait de haïr.

Parfois, quand cette haine devenait trop lourde à porter, il en faisait part au Professeur : Layton avait l'intelligence d'écouter sans juger, ne conseillant que quand il savait que sa sagesse était sollicitée.

Ce n'est pas moi le problème : c'est lui murmurait-il avec insistance, le regard cloué au sol.

Le plus difficile, dans l'affaire, était sans doute que ce lui, bien que détestable, en devenait parfois une obsession....

Et que ce problème là, par contre, venait bien de sa tête. Sa tête à lui.


avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Sakon le Dim 5 Déc - 3:53

Ah ouais, pas mal du tout cette fin qui redonne un essor au concept "d'attirance / répulsion" évoqué premièrement par les envies que Luke a de s'amuser avec son père, le moins qu'on puisse dire c'est que l'idée est présente de bout en bout !
Et puis, c'est pas plus mal ce format, c'est clair, précis, et suffisant pour garder le lecteur, plus long ça n'aurait sûrement pas marché (et de toute façon, cela aurait été difficile).
Bravo !

Et puis, je ne savais pas qu'il y avait ce genres de relations entre Luke et Clark, à moins que ce ne soit qu'une vision personnelle ?

Edit pour en dessous: Oui, moi aussi j'ai remarqué l'absence de description de barbe :3


Dernière édition par Sakon le Dim 5 Déc - 4:14, édité 1 fois
avatar
Sakon
Vil Gamer membre du cercle des littéraires philosophes et dépressifs

Messages : 1679
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 24
Localisation : PAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  laytonmobile le Dim 5 Déc - 4:06

QUI ÊTES VOUS ET QU'AVEZ-VOUS FAIT DE MAMANE?!?!


Mamane a écrit:Luke détestait son père : il savait que ce n'était pas vraiment une attitude digne d'un gentleman, mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir irrité par sa seule présence. Tout l'agaçait chez lui : son apparence lisse, la sévérité de son regard, la rigidité de son pas, le vibrato de sa voix, la perfection presque invraisemblable de son costume, la dureté de son visage.

RIEN! PAS UNE FOIS SA BARBE SOYEUSE A ETE MENTIONNEE! QU'EST CE QUE CA VEUT DIRE??

bon, trève de plaisanterie, j'ai beaucoup aimé ton texte, les sentiments de Luke vis a vis de son père sont très bien retranscrit, même si c'est assez paradoxale on ne peut que le comprendre. Donc une fois de plus j'applaudie Very Happy
avatar
laytonmobile
Fétichiste des deux-chevaux rouges et de Christophe Hondelatte

Messages : 555
Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Loooooiiiiiinnnnnn!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Mamane le Dim 5 Déc - 4:33

Heureuse que ça vous plaise ! Pour te répondre Sakon, on sent bien que dans le jeu IV les relations sont assez tendues et je soupçonne un peu Clark d'avoir dit "amen" à la volonté de son fils parce qu'il sentait bien que Layton était plus apte que lui à le "canaliser".

Je n'ai pas cité la barbe parce que j'aurais dû la critiquer ! Et ça m'aurait été insupportable ! Donc rassure toi Laytonmob', c'est toujours moi derrière l'écran, Don Paolo n'a pas encore réussi à l'avoir ! Laughing

avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  yayou le Dim 5 Déc - 5:44

....... waaaah affraid
que dire, c'est... on ne peut pas dire que je n'aime pas au contraire j'adore mais....
pour moi qui il y a 2min lisais une fice dans le registre amour-humour......
ça m'a jeté un froid dirons nous! Laughing

c'est trés bien (pour peu que tu ne lise pas ça aprés une grosse dispute ac tes vieux mais bon Smile )
avatar
yayou

Messages : 19
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 22
Localisation : le monde parralèlle le plus proche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  layou le Jeu 9 Déc - 5:18

Waaaah elle son toute super bien!!
C'est possible de prendre équitation Very Happy
avatar
layou

Messages : 7
Date d'inscription : 17/11/2010
Age : 20
Localisation : dans un maison

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Mamane le Jeu 9 Déc - 5:27

Yes Ma'am, le thème est à toi.

(Et j'en profite pour prendre le thème "obscur")
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Clive le Mer 5 Jan - 5:53

Je peux choisir "choix de l'auteur" ? C'est moi qui choisit le thème ? Si oui, mon thème sera métro.
avatar
Clive
Serial Flooder qui fait aussi serial-killer lors de son temps libre

Messages : 369
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 20
Localisation : St Mystère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Mamane le Mer 5 Jan - 6:03

Tu peux parfaitement ! Et va pour le thème métro si c'est celui que tu as choisi Wink
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Clive le Mer 5 Jan - 6:05

je prendrai un peu de temps ( a cause des cours et des devoirs --' ), mais cela ne doit pas trop gener quelqu'un, vu le nombre de "choix de l'auteur" qui reste.
avatar
Clive
Serial Flooder qui fait aussi serial-killer lors de son temps libre

Messages : 369
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 20
Localisation : St Mystère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Madness le Ven 7 Jan - 8:57

le sujet "colère" me tente bien Wink
Puis-je le prendre ?
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 19
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Sakon le Ven 7 Jan - 9:18

Hmmm, qui es-tu ?
avatar
Sakon
Vil Gamer membre du cercle des littéraires philosophes et dépressifs

Messages : 1679
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 24
Localisation : PAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Madness le Ven 7 Jan - 9:27

Nouvelle Wink je suis ici depuis trois jours grand maximum.
Mais pourquoi ? j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 19
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Sakon le Ven 7 Jan - 9:29

Pas le moins du monde, nous n'avons simplement pas été présentés.
Enchanté.
avatar
Sakon
Vil Gamer membre du cercle des littéraires philosophes et dépressifs

Messages : 1679
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 24
Localisation : PAL

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Madness le Ven 7 Jan - 9:31

Moi de même Very Happy
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 19
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défi : Layton Tab 100

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum