[fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Dim 8 Jan - 6:20

Bonjour tout le monde.
Voilà une (peut-être) fanfiction (en fait, je ne sais pas si c'en est vraiment).
C'est ma toute première donc le niveau n'est peut-être pas très élevé.
N'hésiter pas à me dire si vous voyez des fautes et n'hésitez pas non plus à commentez.

Destin perdu… Bonheur retrouvé?
Menottes aux mains, je m’apprêtais à passer devant le juge. Cela faisait déjà une semaine que j’avais tenté de détruire Londres avec ma forteresse géante. Aujourd’hui, moi, Clive Dove, j’allais en payer les frais. J’avais tué des milliards de personnes et mon esprit ne sera pas tranquille tant que je n’aurai pas payé à la justice se que je lui dois. Les policiers me firent entrer dans le tribunal. Je regardai dans le public, mais je ne vis pas Luke, ni le professeur. Je ne savais qu’est-ce qu’était devenu Dimitri après mon arrestation. Par contre, Je remarquai le petit Rufus et sa tutrice légale, Eléa, qui m’en avait confié la garde. Ce petit garçon d’à peine trois ans qui m’avais suivi durant toute cette aventure, ce jeune autiste qui c’était finalement attaché à moi, cet enfant qui était presque devenu mon frère, j’avais peur de le décevoir. Je me souviens très bien du jour où je l’ai rencontré, le jour… Où il est entré dans ma vie.

Je regardai par la fenêtre, par le seul coin où le rideau laissait passer la lumière et je n’avais qu’une seule chose en tête. Aujourd’hui, j’allais rencontrer Layton et Luke, au casino. Mon plan était parfait. Oui, le plan pour venger mes parents était parfait. Je me levai, m’habilla, puis alla dans la cuisine. Mais j’entendis que l’on frappait à la porte. Mais qui est-ce que ça pouvait bien être à cette heure-ci. Je me dirigeai vers la porte, l’ouvrit, et je retrouvai devant moi une brune, assez grande, avec de grands yeux bleus azur qui pétillait sans que je sache vraiment pourquoi. Cette fille, je la connaissais. On s’était rencontrés dans un bar, il y a quelque semaine. Malgré mon projet et le temps qui pressait, on avait sympathisé un peu. Elle était accompagnée d’un petit garçon, qui avait les cheveux châtains un peu en bataille, et les yeux de couleur vert émeraude, qui fixait le sol, tout en faisant claquer sa langue dans sa bouche. J’aurai juré qu’il disait quelque chose, mais je ne parvins pas à identifier ses mots:
-Eléa?! Qu’est-ce tu fais ici?
-Ah, Clive! Je te cherchais, justement.
Je devais sûrement faire une drôle de tête, car elle se mit à rire.
-Est-ce que tu pourrais me garder Rufus pendant quelque jour? J’ai un rendez-vous très important à l’étranger et je n’ai trouvé personne pour le garder.
-Ben, en fait…
J’allais lui expliquer que je ne pouvais pas parce que, moi aussi j’avais un projet, mais elle me coupa la parole:
-Ah… Merci beaucoup, tu me rends un grand service, tu sais.
Elle se dépêcha de le pousser dans la maison, poser tout les sacs qui contenait les affaires de l’enfant et se dépêcha de m’expliquer quelque trucs pour quand je devrais m’en occuper:
-Rufus est un enfant très calme la plupart du temps. Il ne devrait pas te poser trop de problèmes. Si jamais il s’énerve, tu lui donnes un truc à boire, il se calmera tout seul. Il ne se sépare jamais du collier qu’il a autour du cou, ni de sa guitare. Bon, faut que j’y aille moi. A bientôt.
-Att…
Je voulus l’arrêter mais elle était déjà loin et je savais que je ne pourrais pas la rattraper. Je regardai alors Rufus, qui me scrutait depuis un bon moment déjà. Intérieurement, je commençai une discussion avec ma petite voix:
-Bon, et je fait quoi maintenant?
-Vas faire des claquettes avec une robe à pois au bord de la Tamise, en chantant du Patrick Sébastien et en buvant du jus de kiwi par le nez! Ben, tu t’occupes de lui, mon petit Clive!
-Mais, j’ai d’autres choses à faire aujourd’hui!
-Attends. Tu es en train de me sortir que aller rencontrer Layton, qui est un être mature et qui peut très bien se débrouiller seul dans la vie est plus important que de t’occuper un petit garçon de trois ans qui n’as pas piper un mot depuis son arrivé?
-Tiens, c’est vrai qu’il n’a encore rien dit!
-Clive découvre le monde, volume un. T’es franchement pas une lumière, tu sais.
-Bon, ça va. Calme toi!
Je retourna dans le monde réel, et je m’apperçus que Rufus ne m’avait toujours pas quitté des yeux. Ce que ma petite voix m’avait dit était vrai: Le gamin n’avait pas ouvert une fois la bouche depuis son arrivé.
-C’est quand tu veux! me rappela ma petite voix.
J’ouvris donc ses sacs, pour voir si l’on pouvait emporter toutes ses affaires sans que ça nous encombre trop. Je tomba sur un mot:
«Au fait, Clive, Rufus soufre d’une maladie un peu bizarre: il est autiste, mais il peut aussi se comporter comme un enfant normal. Ne t’étonnes pas de ses manières un peu… Illogique.»
-Hé ben, me voilà bien.

Le procès était presque terminé. Il avait duré tout l’après-midi mais le juge allait bientôt anoncer son jugement. J’avais rendez-vous avec mon destin, je pouvais pas lui échapper. La porte s’ouvrit, le juge rentra dans la salle d’audience. Il avança dans l’allé, monta sur son siège où, là-haut il pouvait nous… Il pouvait me regarder de haut:
-Les juges ont rendus leurs verdicts. Clive, parce que vous avez tué 3692 personnes et que vous en avez blesser 192, vous êtes contraints à passer…
-NOOOOOOOOOON!!!!!!!!!!!!!!!!
Tout le monde se retourna vers la voix qui criai objection, bien que plus personne ne pouvait arreter le destin qui était en marche. Cette voix, qui appartenait à un petit garçon… Ce petit garçon, qui voulait surment mon bien… Oui, ce petit garçon, c’était Rufus.
-Non, non, non!!! Ce n’ai pas lui, le méchant!
Ce fut soudainement le bazar total au sein des jurys.
-Non! Le méchant, c’est lui!
Il brandit son doigt, désignant Bill Hawks.
-Quoi?!
Cette fois, c’était tout le public qui était choqué, par la réaction du jeune garçon.
-Mais vous n’allez pas croire ce petit vaurien quand même? Répliqua le premier ministre.
Eléa ne réagit pas à la remarque, pas plus que Rufus, qui continuait à accuser le premier ministre.
-Garde, emparez-vous de ce jeune garçon!
Les gardes du corps de Bill réagir aussitôt et commencèrent à encercler Rufus. Je vis une expression de panique commencer à se dessiner sur le visage d’Eléa. Le garçon commença aussi à paniquer, se rendant conte dans quel pétrin il s’était fourré. Eléa se leva en vitesse, prête à le protéger. Soudainement, Rufus commença à briller et pendant un instant, je crus le voir, avec huit ans de plus. Quand tout revint à la normal, ou presque, les gardes s’écartèrent, laissant place à Eléa, accompagné de Rufus, qui s’installèrent à la barre. Ils avaient tout les deux l’air confiant et déterminés. J’étais sur qu’ils me cachaient quelque chose:
-Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer se qu’il se passe? Demanda soudainement le juge.
-Monsieur, puis-je raconter la vrai version de l’histoire? Lui répondit Eléa.
-Mais nous la connaissons, la vraie version de l’histoire! En même temps, difficile de la louper, sa forteresse géante! Lança quelqu’un du public, un adolescent surement.
-Mais ce n’est pas de cette histoire dont je parle, jeune homme. Moi, je parle de comment tout à commencer.
Cette fois, personne n’osa la contredire. Tout le monde attendait sa version. Eléa regarda Rufus, il fit de même. Il se dirigea alors vers l’allé, et tandis sa main au premier ministre. Ce dernier le regarda alors, interloqué:
-Il veut s’excuser, monsieur le premier ministre. Dit alors Eléa. Il ne peut pas s’exprimer par des mots. Il souffre d’une maladie rare.
Bill regarda alors Rufus, qui lui tendait toujours la main, puis la jeune femme. Puis il serra la main du petit garçon, et ils firent une poignée de main… amicale.
-Rufus, tu peux revenir.
Il retourna alors en direction de sa tutrice, mais s’arrêta au milieu de l’allé, s’assit et ferma les yeux. Eléa s’avança à son tour dans l’allé:
-C’est le début de toute cette histoire qui est en fait la cause de ce carnage. Le début, qui s’est déroulé, il y a dix ans.
Elle regarda alors ses mains.
-Au cours de mon récit, essayé d’imaginer la scène. Vous n’en serez qu’encore plus convaincu. C’était dans un laboratoire, deux scientifiques travaillaient sur une machine à voyager dans le temps. Ai-je dit deux scientifiques? Non, en fait, ils étaient trois. La machine était presque terminée. Le premier scientifique voulut tout de suite l’essayer, sur le troisième… Non, LA troisième scientifique, qui n’était qu’en réalité une simple assistante. Mais au dernier moment, le deuxième scientifique s’aperçu qu’il y avait une erreur dans les plans de la machine, et que, si ils l’essayèrent, un terrible drame pouvait se produire. Mais le premier ne voulait rien savoir, et il lança la machine en route. Bien évidemment, comme l’avait prévu le deuxième scientifique, un drame se produisit, quand la machine explosa. L’explosion provoque un incendie, qui brûla tout le quartier. Il y eut d’innombrables blessés et dix victimes, dont les parents d’un garçon que nous connaissons tous dans cette salle, et les miens. Mais dans l’explosion, quelqu’un d’autres y laissa sa vie. Cette personne-là, c’était l’assistante des deux scientifiques. Vous l’aurez donc compris, cet homme qui commit l’énorme erreur de lancer la machine malgré les protestations de son ami, c’était le premier des scientifiques.
Je profitai de cette courte pause pour regarder un peu autour de moi. Apparemment, tout le monde était pendu aux lèvres de la jeune fille, ce témoin inespéré. Tout le monde, sauf Bill Hawks, qui c’était mis à trembler, comme si il sentait que quelque chose de terrible allait arriver. Du moins, pour lui.
-Mais il est temps que vous sachiez quelque chose d’important. Repris Eléa. Oui, il est temps que vous sachiez le nom de tout ses gens qui ont tant d’importance dans cette histoire. Le scientifique qui voulut arrêter son ami est un homme connut sous le nom du docteur Stangun, mais aussi sous le nom de Dimitri Allen. L’assistante, qui n’est plus de ce monde aujourd’hui, s’appelait Claire. Le petit garçon qui perdu ses parents ce jour-là, n’est autre que Clive. Mais, je vous une pose une question. Malgré l’ampleur des dégâts, cet événement ne se fit pas entendre. Vous vous demandez sûrement pourquoi. Et bien c’est très simple. Quelqu’un de très important a su étouffer cette affaire.
Eléa s’arrêta un moment. Elle prit la main du petit Rufus, la même main avec laquelle il avait serre le premier ministre, puis sourit. Rufus sourit aussi. Elle lâcha sa main, puis retourna au milieu de l’allé.
-Et cette personne, c’est vous! Cria-t-elle en pointa le premier ministre.
-Quoi?! Mais ce que vous dites n’as pas de sens, mademoiselle!
Personne ne savait quoi dire. Sur quasiment tous les visages se mêlait la confusion et la surprise. Le juge tenta de la résonner.
-Mais, mademoiselle, si je peux me permettre, pourquoi notre cher premier ministre aurait-il fait ça?
-Et bien c’est très simple. Il voulait vendre ses plans à une organisation qui lui avait promis le pouvoir en échange.
-Mais pourquoi aurai-je fais ça? Lui demanda le premier ministre.
-Et bien, tout simplement… Elle fit une courte pause. Tout simplement parce que vous êtes rustre et égoïste.
-Quoi?!
Là, Eléa savait qu’elle jouait gros. Si elle ne se montrait pas très convaincante, elle risquait la prison. Tout comme moi. Mais elle avait l’air décidée et sûr d’elle. Elle voulait me sauver et venger nos parents.
-Oui, vous êtes rustre et égoïste et j’en ai la preuve.
Je m’attendais à ce nous sortes un journal avec en gros titre le drame de ce jour mais la preuve qu’elle nous a apporté était beaucoup plus impressionnantes.
-Rufus, peux-tu venir?
L’enfant se leva et posta juste devant elle. Il se retourna et elle mit ses mains sur sa tête. Ils fermèrent tout les deux les yeux, et là, des images apparaissaient. Bizarrement, on aura dis qu’elle sortait de l’enfant et de la jeune fille. Même si l’on fermait les yeux, nous les voyons quand même. Comme si elles étaient projetées dans notre tête. Au début, nous vîmes le premier ministre et Dimitri, travaillant joyeusement sur la machine. Mais la suite n’avait rien de joyeux. On voyait à travers les yeux de Bill. Il était près à lancer la machine. Elle explosa et l’image se brouilla. Quand Bill revint à lui et que l’image fut à peu prêt stable, on voyait Dimitri en train de pleurer au-dessus de quelqu’un qui devait sûrement être Claire. La suite, je la connaissais, je refusai de la regarder. Comme si les deux «antennes» avaient ressenti mon appel, l’image disparut et je pus reprendre le contrôle de mon esprit et de mes mouvements. Je scrutai les alentours; certains était horrifiés, d’autres essayait d’échapper aux images, mais Eléa et Rufus refusait de leur enlever l’image, par rapport à moi. Les deux «antennes» n’avaient pas bougé de place. Ils avaient l’air horrifiés. Ils devaient sûrement avoir l’horreur des images en mille fois plus fort eux. Mais ils résistaient, ça se voyait sur leurs visages. Après d’innombrables minutes interminables, leurs film prit fin et tout le monde ouvra les yeux en même temps tout le monde excepté Rufus qui lui, tomba sur le sol:
-RUFUUUS!!!!!!
Je me précipitai vers lui et le pris dans mes bras. Ses yeux étaient toujours fermés. Des larmes roulèrent sur mes joues. Je sentis soudainement une main s’appuyer sur mon épaule. C’était Eléa:
-Ne t’inquiète pas. Il va bien. C’est juste que capturés les souvenirs des autres pour les montrer ensuite pompe beaucoup d’énergies, surtout à un enfant comme lui.
Malgré tout, elle avait aussi l’air fatiguée. Je soulevai le jeune autiste pour le porter à sa place. Ce petit garçon était comme un bébé trop grand dans mes bras. Tout le monde avait eu le temps de reprendre ses esprits maintenant. Le juge chuchotât quelque chose à l’oreille d’un des policiers qui me gardait. Il se trouva que c’était l’inspecteur qui devait me garder. Il se leva alors et dit:
-Bill Hawks, vous êtes en état d’arrestation pour complot contre la justice et le pouvoir.
Tout les policiers présent dans cette salle se levèrent à leurs tours et encerclaient le premier ministre. Ils le saisirent et je sentis soudainement mes jambes me lâcher. Je tombai dans les pommes. Lorsque je me réveillai, je m’aperçus que j’étais dans un lit d’infirmerie. Eléa était penchée au-dessus de moi:
-Ca va mieux, Clive?
-Oui. Enfin, à peu près.
Elle sortit alors un revolver et le pointa sur moi:
- Alors, prépare-toi à mourir.
Sur son visage, son expression confiante se changea en diable. Elle pressa alors la détente:
-NAAAAAAAAAAN!!!!!
Je me réveillai, en sueur. J’étais allongé sur le sol, exactement là où j’étais tombé. Je constatai avec soulagement que les dernières minutes n’étais qu’un rêve, ou plutôt un cauchemar. La moitié du public me fixai, se qui me mit alors très mal à l’aise. L’autre moitié regardait le premier ministre en train de se faire menotter par la police. Il me jeta un regard à glacer le sang. Eléa s’aperçue que j’étais réveiller et vint me voir:
-ça va, Clive?
-Tu es bien réelle, hein?
-Ben oui. Quelle question!
-Qu’est-ce qui s’est passé?
-Ben, ils ont arrêté le premier ministre. Tu sais, tu ne t’es évanouis qu’un bref instant.
-Pourtant, j’ai bien cru que ça avait duré des heures.
Le juge alla se remettre à sa place, pendant que la police emmenait Bill je ne sais où. Tout le monde se remit plus ou moins à sa place:
-Vous savez, monsieur Dove, vous n’êtes pas tiré d’affaires pour autant. Vous avez quand même tenté de détruire Londres. Commença le juge.
-Je sais ce que j’ai fait et je suis prêt, monsieur.
-Seulement, vu la situation, nous sommes contraint de vous faire encore patientez. Dit-il, cette fois si en s’adressant au public.
Soudain, une colonne de lumière jaillit entre le public et le juge. Quand la lumière se calma, je vis tout de suite que Rufus était à l’intérieur. Il avait fini par se réveiller:
-Six mois. Jusqu’à noël. Prononça-t-il.
-Quoi?!
-Six mois de prison. Pour qu’il réfléchisse un peu à ses actes. Il n’est pas méchant. C’était l’autre, le méchant.
Les juges se regardèrent, ils discutèrent à voix basse puis ils déclarèrent:
-Clive Dove, vous êtes condamné à six mois de prison.
Je souris. Je regardai Rufus et je lui souris. Il avait le regard dans le vide. Il était déjà retourné dans son monde. Les policiers m’emmenèrent en prison et je jetai un dernier coup d’œil à Eléa. Je voyais dans son regard qu’elle me disait bonne chance et à bientôt. Les policiers me mirent dans ma cellule et fermèrent à clé. Mais j’étais heureux et confiant. Heureux, parce que je ne prenais pas une lourde peine et confiant, car je savais que Rufus et Eléa m’attendrais à la sortie.

J’étais debout devant une grande porte en ferraille. Une porte appelée Liberté. Etre debout devant cette porte signifiait que l’on avait purgé sa peine. Dans un bruit strident la porte s’ouvrit. Derrière la porte se trouvait le professeur Layton et Luke. Je m’avançai pour les retrouver:
-Bonjour, mon garçon.
-Bonjour, Professeur.
-Bonjour Clive!
Je souris à Luke.
-Bonjour, toi.
-Eh! J’ai un prénom quand même.
Je rigolai. Mais en même temps, j’étais inquiet. Où étaient donc Eléa et Rufus? Pourquoi n’étaient-ils pas venus?
-Quelque chose te tracasse, mon garçon?
-Ben…
Je sentis quelque chose de chaud me serrer la main:
-Rufus!
Le petit garçon me sourit. Je lui souris aussi. Eléa arriva en courant:
-Mine de rien, il court vite, le p’tit Rufus.
Tout le monde éclata de rire:
-Bonjour, Clive. Tu nous attendais?
-Non… Tu crois?
On éclata de rire encore une fois. Eléa me demanda:
-Et tu comptes allez où, maintenant?
-Euuuh… Ben, en fait, je ne sais pas.
-Tu sais Clive, tu peux venir habiter avec le professeur et moi. Me dit Luke.
-Tu peux aussi venir habiter chez nous. Dit alors Eléa.
-Vous ne m’arrangez vraiment pas les choses, vous savez.
On éclata de rire pour la troisième fois. Je baissai les yeux. Je ne savais vraiment pas quoi dire. Le professeur m’avait sauvé deux fois de la folie, mais Rufus et Eléa avaient réussi à emprisonner le premier ministre et à me sauver de nombreuses années de prison. La neige commença à tomber. Le professeur me donna un manteau:
-Merci professeur. Chuchotais-je.
Je fermai les yeux et me concentra le mieux que je peux. Je rouvris les yeux et remarqua que Rufus était en train de me regarder. Je lus dans son regard qu’il avait besoin de moi pour contrer sa maladie. Cette maladie qui le rongeait, comme la haine qui m’avait rongé pendant tout ce temps. Oui, il avait besoin de moi:
-Merci pour ton invitation, Luke et merci à vous, professeur, mais je crois que je vais aller habiter chez Eléa.
La peine se dessinât sur le visage de Luke. Rufus s’approcha de lui et lui dit:
-Il sera toujours ton ami. D’ailleurs, moi aussi, je veux être ton ami. Peut-être que cela nous permettra de nous voir plus souvent.
Il tendit sa main à Luke:
-Amis?
Luke lui sera la main:
-Amis!
On commençait à partir quand Luke cria:
-On se revoit bientôt?
Je me retournai:
-Ne t’inquiète pas.

Je regardai l’horloge pour la énième fois. C’était la nuit de Noël. J’étais assis sur le canapé. Rufus dormait, la tête posé sur mes genoux. Il avait voulu que je reste avec lui pour voir le père noël, cet être inespéré. Eléa m’avait chargé de mettre les cadeaux sous le sapin dés que Rufus serait endormi, mais je voulais que la tradition soit respectée. Que le «père noël» passe exactement à minuit. La grande aiguille rejoignit la petite aiguille sur le chiffre douze. Dehors, Big Ben sonna les douze coups de minuit. Je me levai, alla chercher les cadeaux dans le «placard de noël», puis alla les déposer sous le sapin. Avant d’aller me recoucher, je regardai par la fenêtre, la main sur la vitre glacée. Les lumières des guirlandes de Noël sur le fond de la nuit rendaient le spectacle encore plus beau pour les yeux. Je regardai Rufus qui dormait toujours. Si j’étais en train de regarder ce spectacle magnifique dans une maison bien chaude, c’était bien grâce à lui. C’était lui qui avait osé dire la vérité devant le tribunal. Je pensais maintenant à Bill Hawks. Il était passé de premier ministre à prisonnier pour au moins vingt ans. Il était surement en train de dormir dans sa cellule. Les yeux commençaient à me picoter. Je baillai intérieurement pour ne pas réveiller Rufus. J’allai m’assoir sur le canapé, à la même place, près à m’endormir à tout moment. Juste avant de sombrer dans un profond sommeil, je chuchotai:
-Merci, Little Rufus.
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Mamane le Dim 8 Jan - 7:30

Bon ben je vais commencer les avis alors puisque je vois que j'inaugure Laughing j'ai l'habitude d'écrire des pavés Lilou, je m'excuse d'avance, mais j'aime bien détailler les choses.

Globalement ce n'est pas trop mal, niveau purement écriture ça tient la route malgré pas mal de fautes d'orthographe et conjugaison (attention à la concordance des temps, et aussi à la conjugaison au passé simple. "je m'habillai" et non pas "je m'habilla". Aussi gare aux participes passés). Niveau histoire globalement pareil, si je ne réfléchis pas au jeu (je dis bien "si") c'est cohérent, ça passe tout à fait.

Sauf que... ben on est obligé de prendre en compte Le Destin Perdu, et là le bât blesse sur beaucoup de point. Mais j'y reviendrai après.

Sur la forme, attention à quelque chose de tout bête : aère mieux le texte, là c'est un énorme bloc ça ne donne pas envie de lire. Sépare également bien tes parties quand on passe du présent au passé comme au départ (quitte à écrire en italique le petit flashback par exemple). Et attention aux exagérations ! (Clive n'a pas tué des "milliards" de personne je pense...)

Donc maintenant je reviens sur l'histoire : moi quelque chose qui m'a vraiment embêté ça a été l'évocation de l'autisme. C'est intéressant d'aborder ce genre de sujets, mais dans ce cas il faut se renseigner pour éviter d'écrire bêtise sur bêtise, et là malheureusement c'est ce que tu as fait. Pour un lecteur qui n'est pas sensibilisé à ces questions là ce n'est rien, mais quelqu'un qui connait un peu la réalité de cet état (état plus que maladie d'ailleurs), c'est crispant. Et c'est devenu d'autant plus terrible quand on est passé dans toute la partie parlant de la volonté de Clive de sauver Rufus de sa maladie comme si c'était "soignable". C'est plus délicat que ça. Donc mon conseil c'est d'éviter un maximum ce genre de problématique si tu n'es pas renseignée. Et d'éviter de mélanger ça avec de la pure Science Fiction parce que pour le coup ça devenait même Nanard, ce soudain pouvoir de lecture puis projections de souvenirs....

Ensuite seconde chose qui m'a gêné : le personnage d'Eléa qui est ce qu'on appelle une "Mary Sue" en littérature. Alors pour ça je pense que c'est dû à ton âge car pour les premières fanfictions, on a tendance à vite créer ce genre de personnage qui en gros n'a pas de défauts notables et "étouffe" entièrement la fiction. Le sujet de départ est le procès de Clive, pourtant Clive ne va absolument pas avoir de prise sur celui ci et c'est Eléa qui va tout révéler de sa vie au juge, qui va absolument tout faire. C'est déjà en contradiction totale avec Clive (qui a un caractère plus vindicatif que ça) mais surtout je me suis demandée personnellement comment elle pouvait savoir tout ça. Clive lui a t-il dit ? Pourquoi l'aurait-il fait alors que ça aurait pu mettre en péril l'opération qu'il préparait contre Bill Hawks ?

Enfin dernière critique : je ne te demande pas de connaître le système judiciaire anglais, mais tout de même je doute qu'une projection mentale puisse faire office de preuve absolue de la cruauté de Bill Hawks. Et elle efface encore moins le fait que Clive ait tué des milliers de Londoniens, donc 6 mois de prison... attention, le "too happy-end" décrédibilise totalement une fanfiction parfois, il faut hélas savoir rester logique. Quitte à faire s'évader Clive si tu ne veux pas le voir entre les barreaux, pour le coup ça m'aurait semblé plus plausible.

Mais bon sinon à part ça pour un premier essai ce n'est pas si mal. A creuser !


_________________
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Lun 9 Jan - 5:58

Je savais dés le début qu' Eléa allait être un problème mais j'écrivais à 21 heures... J'avais pas les idées très claires... Mais je ne pouvais pas faire autrement. Et puis, je voyais pas comment faire autrement.
Et pour l'orthographe, ben... Elle et moi, ça fait deux.
Et puis, pour l'autisme, ben, j'écris d'autres histoires où Rufus est présent, et c'est devenu une habitude de le "faire" autiste. Et dans les autres histoire, il est vachement différent, j'avoue.
Et pour le tribunal, ben, je connais que la France... Et voilà...
Sinon, merci pour ton commentaire Mamane Very Happy .
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Mamane le Lun 9 Jan - 7:42

Même en France on ne libère pas un assassin sur une simple pensée... quant à Rufus, que tu l'utilises dans des histoires et que tu le fasses autiste, c'est très bien, mais dans ce cas documente toi, c'est ça qui m'a un peu embêté. On ne crée par ce genre de personnage complexe sans se renseigner d'abord, sinon forcément on arrive à ce genre de résultat.

Enfin pour Eléa... quand on écrit une fanfiction normalement on met un peu plus qu'une heure ou deux (sauf dans le cadre des fanfictions menées volontairement en un temps très court mais là c'est pour des gens confirmés et on part différemment). Donc le problème ne vient pas du fait que tu aies écrit à 21H, mais parce que tu n'as pas assez réfléchi à ton personnage. On peut toujours "faire autrement" mais pour ça il faut savoir prendre un peu son temps.

Mais bon, tout ça s'améliore assez vite quand on travaille dessus, donc rien de grave. Wink

_________________
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Mar 10 Jan - 2:29

Il y a deux raison pour qu' Eléa soit comme ça:
-Soit elle n'accepte pas de s'être fais piquer sa place par une bande d'adolescent, un jour, et qu'elle veut se venger sur Clive.
-Soit c'est tout simplement parce que Eléa... Ben, c'est moi et que je n'arrive pas à me contrôler.
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Mar 10 Jan - 6:16

Little Lilou a écrit:
-Soit c'est tout simplement parce que Eléa... Ben, c'est moi et que je n'arrive pas à me contrôler.

Le syndrome "Mary Sue" donc, dans sa totalité. Je plussoie tous les points relevés par Mamane, et n'ai pas grand chose d'autre à dire. L'idée n'est pas trop mal, quoique le concept des "pouvoirs" n'étant absolument explicité, c'est un peu étrange.

Essaie de revoir ces quelques points, plus ceux de Mamane, et ça devrait déjà être mieux Wink
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Mar 10 Jan - 7:36

En fait, c'est quoi le syndrome "Mary Sue" ?
On répète ça depuis tout à l'heure, mais je sais pas ce que ça veut dire.
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Mar 10 Jan - 7:58

C'est quand tu inventes un personnage féminin "tout puissant", sans aucun défaut, qui arrive toujours pour sauver la situation, quoi qu'il arrive. Elle a souvent une histoire extraordinaire, des pouvoirs/talents en plus des autres et n'est jamais faible. Et souvent, l'auteur (généralement une fille) se met dans la peau de ce personnage et considérant ce rôle comme sien, elle tient à ce qu'il soit parfait. Mais du coup, ça gâche le plaisir du lecteur parce que la Mary Sue n'est créée que pour l'auteur et non pour les lecteurs.
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Mamane le Mar 10 Jan - 8:11

Très bonne définition Madness, je n'aurai pu dire mieux *_*

_________________
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Mar 10 Jan - 23:07

Ah bah oui. ça explique tout.
Je verrai ce que je pourrai faire, la prochaine fois.
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Mer 11 Jan - 6:19

Mamane a écrit:Très bonne définition Madness, je n'aurai pu dire mieux *_*

Merci, merci :'D
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Mer 11 Jan - 22:31

Amy est dans le coin? *se met une armure en cas d'attaque*
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Amy le Jeu 12 Jan - 5:02

Je suis là o7

Désolée, je n'ai pas pu commenter avant alors que je te l'avais promis D: Excuse-moi

Et non, je ne te tuerai pas, range donc cette armure (tu bénéficies de l'excuse "C'est sa première ficeuuuuh, épargne-laaaaaaaaaaaaa" XD Je plaisante : p)

Bon bon bon... je n'ai pas vraiment beaucoup de choses à rajouter... tout ce que je voulais dire a été dit...
Je soulignerai qu'il y a VRAIMENT beaucoup de fautes et ça donne une assez mauvaise image de ton texte donc si tu as besoin d'aide pour ça, je veux bien t'aider c:
Ensuite... je ne rajouterai rien à propos de ta "Mary Sue" si ce n'est que oui, en voulant la rendre parfaite, tu n'en fais pas forcément un personnage qu'on aime (personnellement, elle m'agace beaucoup et je ne l'aime pas trop... mais je ne comprenais pas bien pourquoi jusqu'à ce que Madness donne cette si exacte définition de Mary Sue XD)

Ce que je regrette beaucoup dans ta fic, c'est le manque cruel de crédibilité. QUI va croire que Clive n’écope que de 6 mois de prison alors qu'il a mis la capitale du pays à feu et à sang, enlevé des gens, leur a fait du chantage, a enlevé l'homme le plus important du pays (salopard ou pas, on doit avoir du mal à faire tourner tout ça sans Premier Ministre), tué des gens, détruit des maisons, abimé les sous-sols de Londres (et l'érosion des sol hein ?! on ne me fera pas croire qu'une machine pareille n'abime pas le sol en le trouant et en marchant dessus !) et fait tout plein de choses horribles, même que ça va être long si je m'amuse à imaginer tout ce qu'il a fait et toutes les conséquences ? @___@ Ma phrase est longue tiens Oo" Au départ, c'était une question mais elle ne finit pas comme tel... Je m'emmêle un peu les pinceaux moi...
JE DISAIS DONC : Tu as utilisé l'excuse du surnaturel avec cette histoire de "pouvoirs magiques" qu'on Elea et Rufus mais ça ne permet pas de faire n'importe quoi. Et puis, sincèrement... Tu es sur le point de mettre en œuvre le projet de ta vie, ta vengeance que tu rumines depuis dix ans, tu crois vraiment que tu vas t’encombrer d'un enfant, autiste ou pas, maintenant ? Je ne savais pas Clive fan de baby-sitting %D Non mais d'accord mais... on n'y croit pas quoi et c'est vraiment très dommage D:

Sinon... l'histoire peut donner quelque chose d'intéressant je suis sûre, si tu t'appliques à faire disparaitre les quelques défauts cités ! C: Bonne continuation !
(je tiens à préciser que, contrairement aux précédentes commentatrices, je ne suis pas critique littéraire donc il se peut que je dise n'importe quoi \o/)
avatar
Amy

Messages : 550
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Jeu 12 Jan - 7:19

Amy : J'ai l'impression de connaître ton discours, étonnant 8D (pas comme si on en avait parlé ensemble, noooooon <__<)
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Ven 13 Jan - 7:01

Ah bon.*range son armure*
Sinon, je suis peut-être plus forte pour faire ça:


J'avais prévu de la mettre mais j'ai eu un petit problème avec mon hébergeur d'image.
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Ven 13 Jan - 7:19

Euh.... Ok. Je comprends pas tout, sans doute parce qu'il manque un morceau de l'image x) Si tu pouvais tout afficher, parce que là... x)
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Ven 13 Jan - 7:23

Heu... Bah non. Il manque rien.
Mais à l'origine, c'était pour un autre jeu. Mais là, c'était juste pour... Illustrer quoi.
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Silver-Life le Ven 13 Jan - 8:27

L'image a été coupée par le forum, faut c/c le lien dans un nouvel onglet :')
avatar
Silver-Life
Tueuse à la torche

Messages : 684
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://psychedelo-epilepsy.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Ven 13 Jan - 8:36

Le lien de quoi ? [mode fin de semaine]
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Silver-Life le Ven 13 Jan - 8:38

......Ben de l'image.
avatar
Silver-Life
Tueuse à la torche

Messages : 684
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://psychedelo-epilepsy.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Little Lilou le Sam 14 Jan - 2:27

J'ai pas tout compris, là.
Il faut faire quoi?
avatar
Little Lilou

Messages : 357
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 17
Localisation : Si vous me cherchez, alors cherchez ailleurs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Mamane le Sam 14 Jan - 7:37

Ca ne s'adresse pas à toi Lilou, c'est juste que parfois sous des petites résolutions d'écran, les images ont tendance à ne pas apparaître en entier. Pour les voir en entier, il faut copier / collier le lien de l'image (clic droit "copier le lien de l'image") et le coller dans un nouvel onglet.

Sinon au niveau du montage... il a été fait avec quel logiciel par curiosité ? Et attention aux fautes d'orthographe parce que là quand même elles sont méchamment "visibles".


Dernière édition par Mamane le Sam 14 Jan - 11:36, édité 1 fois

_________________
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Sam 14 Jan - 8:04

Mamane a écrit:Ca ne s'adresse pas à toi Lilou, c'est juste que parfois sous des petites résolutions d'écran, les images ont tendance à ne pas apparaître en entier. Pour les voir en entier, il faut copier / collier le lien de l'image (clic droit "copier le lien de l'image") et le coller dans un nouvel anglais.

-> Je pense que tu manques de sommeil Mamane :')

Sinon au niveau du montage... il a été fait avec quel logiciel par curiosité ? Et attention aux fautes d'orthographe parce que là quand même elles sont méchamment "visibles".

Ah, tout s'explique alors %D Mais j'ai réussi à tout voir en entier, c'est bon.


Et je suis d'accord pour les fautes d'orthographe %)
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Mamane le Sam 14 Jan - 11:36

Anglais ? Je n'ai jamais écrit ça ! *sors en douce*

Mais sinon je manque de sommeil oui, j'ai eu des partiels durant toute la semaine ça a été dur...

_________________
avatar
Mamane
Sherlock "Fuckin'" Salomon, amatrice du Docteur et des barbes soyeuses

Messages : 1400
Date d'inscription : 29/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://leprofesseurlayton.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Madness le Dim 15 Jan - 0:35

Tricheuse Razz

Ah :/ Ca a été ou pas ?
avatar
Madness

Messages : 791
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 20
Localisation : Chez moi, c'te question !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [fanfic] Destin perdu... Bonheur retrouvé?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum