[Test] Xenoblade Chronicles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Test] Xenoblade Chronicles

Message  Yoshi-Electron le Dim 4 Sep - 6:10

A.S. : L'autre topic à propos de Xenoblade est plus un sorte de blabla sur le titre, où ceux qui le possèdent ou veulent le posséder peuvent en discuter tranquillement. C'est pour ça que je crée ce topic, spécialement pour le test que j'ai écrit.



Dates de sortie

  • Japon : 1O Juin 2O1O
  • Europe : 19 Août 2O11
  • USA : N/C
Type : Jeu de rôle
Développeur : Monolith Software
Editeur : Nintendo
Nombre de joueur : 1
Wi-Fi : Non
Pegi : 12+

Attendu depuis des années par tous les fans de J-RPG occidentaux, Xenoblade Chronicles a fini par s'installer en Europe. Heureusement d'ailleurs, puisque celui-ci permet de donner un nouveau souffle à la dernière console de salon de Nintendo, qui est bientôt en fin de vie. Celle-ci a d'ailleurs eu le droit, pour terminer en beauté, à l'un des meilleurs RPG de cette génération !

Scénario



Au commencement des âges, il n'y avait qu'un océan infini, sur lequel se trouvaient deux géants, Bionis et Mekonis (Kyoshin et Kishin dans la version JAP). Ceux-ci se livraient un duel à l'épée, qui dura pendant des années. Mais un jour, alors que leurs épées s'entrechoquaient, les deux titans se pétrifièrent dans cette position. Des siècles plus tard, la vie commença à apparaître sur leurs corps. Sur Bionis, il y eut tout ce qui est
organique, c'est-à-dire les humains, les animaux et les plantes, tandis que la dépouille de Mekonis abrita les Mekons, qui sont des robots.


La véritable histoire débute sur la Colonie 9, dans laquelle vivent des Homz (des humains). Ceux-ci vivent paisiblement quand, un jour, une
armée de Mekons apparut dans le ciel et prit d'assaut leur petit village. Malheureusement, leurs armes conventionnelles n'étaient pas suffisantes pour briser le blindage de leurs assaillants, ce qui explique leur impuissance. Seule une épée est capable de leur infliger des blessures : la Monado. Cependant, seul Dunban, un homme du village, était capable de la maîtriser. Malheureusement, alors qu'il se battait contre des ennemis, il perdit le contrôle de son arme. Shulk, un jeune homme qui était avec lui et son ami Reyn, tenta sa chance et saisit l'épée. Il fut en mesure de la contrôler et, en plus de cela, la Monado lui donna le pouvoir d'avoir des visions de l'avenir, ce qui lui permit d'éviter des coups potentiellement mortels. Cependant, une personne chère aux yeux de Shulk et Reyn perdit la vie durant cette bataille.
Leurs ennemis s'enfuirent, mais les deux jeunes hommes ne voulurent pas s'arrêter là. Ils décidèrent de retrouver le coupable de cette mort, afin de se venger...


L'univers de Xenoblade


La plaine de Gaur, l'une des zones les plus vastes du titre

Comme dit ci-dessus, le jeu se déroulera entièrement sur les dépouilles des deux colosses. Déjà, de ce côté-là, on peut saluer l'originalité de ce monde.
En plus de cela, contrairement à de nombreux RPG de cette génération, Xenoblade adopte un système libertaire. En effet, nous ne somme pas cloîtrés dans des pauvres couloirs, mais plutôt dans des zones très vastes. Rien que la Colonie 9 demande un bon moment pour être explorée dans son intégralité, alors que sa superficie est moindre face à d'autres zones présentes dans le jeu.




Ready to fight !



Faites attention, de nombreux monstres hostiles vivent sur les dépouilles...

Dans Xenoblade, les phases d'exploration et de combat s'enchaînent directement, puisque les rixes se déroulent en temps réel. En effet, il suffit de viser un monstre et de l'attaquer afin que les hostilités débutent. Bien sûr, il se peut que ce soit vous qui soyez visé par une créature. Certaines
attaquent lorsqu'elles voient une cible, d'autres lorsqu'elles entendent du bruit, ou encore lorsque l'un de ses confrères se fait attaquer. Bref, il est nécessaire de faire attention au niveau des ennemis : Notre chemin peut très bien croiser celui d'un adversaire lvl7O alors que l'on n'est que lvl1O...

Lorsque vous avez choisi votre cible, il vous suffit d'appuyer sur le bouton central afin que vos alliés se ruent sur celui-ci. D'ailleurs, lors de cette action, une QTE s'enclenchera, qui vous proposera d'appuyer au bon moment sur le bouton B. Si vous réussissez, la tension de votre équipe
sera augmentée. Si vous échouez, rien ne se passera...

Pour vaincre vos ennemis, vous avez plusieurs possibilités qui vous permettront soit de leur infliger des dégâts, soit soutenir vos alliés.

  • Auto-attaque : Une petit attaque classique qui se lance automatiquement, si vous vous trouvez à proximité de votre cible. Ses dégâts sont moindres, il ne faut donc pas que compter sur ça.
  • Arts : Votre carte maîtresse lors des affrontements. En effet, au fil de leur évolution, les personnages vont apprendre de nouveaux arts, qui leur permettront d'infliger des dégâts, de soigner les alliés, de lancer des buffs/debuffs, etc... Cependant, il faut bien faire attention, car tous
    les arts disposent d'un cooldown plus ou moins conséquent. Il faudra donc varier vos assauts pour ne pas vous retrouver sans défense.

  • Enchaînements : En haut à gauche de l'écran, vous avez une jauge de formation. Celle-ci se remplit lorsque vous infligez des coups critiques, soutenez vos alliés, etc.. Elle est composée de trois segments et a deux utilités :

  1. La première est de ramener à la vie un allié mort au combat. Pour cela, il suffit de s'approcher du défunt et d'appuyer sur B. Cette action ne coûte qu'un seul segment.
  2. Elle permet aussi d'enclencher un enchaînement. Pour cela, il faut aller sur le bouton principal et monter avec la croix directionnelle. Une fois
    l'enchaînement lancé, le temps s'arrête. Vous aurez alors tout le temps nécessaire pour sélectionner quelle technique vous souhaitez utiliser
    avec les trois personnages de votre groupe. En plus de cela, si l'entente entre les membres de votre équipe est bonne, vous aurez la possibilité de lancer plus de trois attaques, si vous appuyez sur le bouton B au bon moment. Cet assaut collectif nécessite que la jauge de formation soit pleine, mais est indispensable lors de certains affrontements.





Lorsqu'un enchaînement est possible, un triangle bleu lie les trois combattants.

En plus de cela, à partir d'un certain moment, le pouvoir de Monado va entrer en scène dans le combat. En effet, lors d'affrontement acharnés où votre jauge de vie ne tiendra plus qu'à un fil, vous verrez de temps en temps une vision, vous montrant une attaque ennemie sur le point de déferler et qui risque de compromettre la survie de l'un des membres de votre équipe. A ce moment-là, vous avez plusieurs possibilités pour changer l'avenir, mais c'est à vous d'y réfléchir. En gros, c'est comme si on vous donnait la clé, mais que vous ne savez pas quelle porte ouvrir. Et si vous ouvrez la bonne, c'est-à-dire que vous réussissez à vous sortir d'affaire, vous verrez la vision se briser, signe que l'offensive ennemie a échoué.




Faites attention, Shulk est en danger !

Un point à bien observer aussi lors des affrontements est le niveau de tension des personnages. Pourquoi est-ce important ? Et bien, car plus un personnage est tendu, plus ses coups ont de chance de toucher sa cible et aussi d'enclencher des coups critiques, tandis que, plus la tension est basse, plus les coups vont échouer. La tension diminue lorsqu'un combat tourne un peu en pépin. Pour la remonter, vous avez donc deux options : Soit refaire tourner le combat en votre faveur,soit vous approcher de l'un de vos alliés démotivé et de l'encourager en appuyant sur B. Le personnage retrouvera sa fougue et recommencera à s'acharner sur l'adversaire.
Ce qui est aussi intéressant, c'est que les alliés eux-mêmes ont le réflexe de venir vous encourager, ou de s'encourager entre eux. Une belle preuve que l'IA de Xenoblade est fichtrement bien réussie

Un pour tous, tous pour un !

Lorsque vous combattez des ennemis, vous serez très souvent avec un groupe de trois guerriers. Et qui dit groupe dit relations. En effet, dans Xenoblade, les développeurs ont eu la bonne idée d'intégrer dans le soft un sociogramme, vous permettant de visualiser à quel point s'entend chaque personnage avec les autres membres du groupe. L'entente peut s'améliorer de plusieurs manières. Il y a déjà lors des combats. Vous aurez de temps en temps des QTE qui vont apparaître, vous proposant d'appuyer au bon moment sur B. Si vous y arrivez, l'entente entre les personnages en combat s'améliorera. Ceci s'explique par le fait que, durant les affrontements, les trois combattants ne cessent pas de parler. Ils peuvent très bien prononcer des noms de technique, mais aussi des messages d'encouragement aux alliés. Aussi, lorsque vous encouragez un allié démotivé, votre relation avec celui-ci s'en voit améliorée.





Grâce au sociogramme, observez régulièrement l'entente entre vos personnages.

Hors des combats, vous trouverez aussi des tête-à-tête. Ce sont des zones où vous verrez un petit icône spécifique. Si vous avez les personnages nécessaires et une bonne entente, vous pourrez assister à un dialogue entre les deux coéquipiers, dans lequel vous aurez à choisir
de temps en temps une réplique, qui aura une incidence sur leur entente. En plus de cela, vous pourrez offrir des cadeaux à vos alliés. Pour
cela, il suffit d'aller dans l'inventaire, de choisir l'objet de collection (= orbe bleue), la personne qui l'offre et celle qui le reçoit. L'entente entre les deux va s'améliorer en fonction des goûts dudestinataire. Si celui-ci aime, l'amélioration sera plus ou moins conséquente. Cependant, si ça ne lui plaît pas, ça aura l'effet inverse...

L'utilité d'avoir une bonne entente au sein du groupe réside dans les enchaînements. Plus vous vous entendez bien, plus il y a de chance que vous puissiez lancer des attaques supplémentaires, le maximum pouvant monter jusqu'à 15 attaques de suite.

Le sociogramme de Xenoblade ne s'arrête pas là. Les développeurs ayant eu envie de l'exploiter à fond, on y retrouve pas seulement les protagonistes principaux mais aussi... les NPC (No Player Character) ! Tout comme les autres RPG, Xenoblade regorge de NPC, qui ont des quêtes à vous confier, ou des choses à vous raconter. Ici, certains d'entre eux ont des noms autre que « Habitant de la Colonie 9 » « Soldat », etc..
Ce genre de personne « nommée » a deux particularités : La première est qu'il vous proposera des objets à échanger. Vous pourrez donc voir ce qu'il vous propose, faire votre choix et donner en échange des objets de collection. Certains objets ne peuvent être obtenus que de cette manière, c'est donc un gros point à ne pas négliger. En plus de cela, cette entrera dans votre sociogramme après que vous lui ayez parlé une fois. A partir de ce moment, vous aurez le droit à certaines informations sur lui, comme son âge, sa localisation (Bien que très floue), ou encore ses heures d'apparition (Certains NPC n'étant présents que le jour, ou la nuit). A partir de ce moment, certaines quêtes annexes vont influencer les relations entre les différents NPC,
ce qui va créer des liens entre eux, allant du « Meilleurs amis » au « Cœur brisé ». De plus, pour certaines quêtes, vous aurez plusieurs possibilités à propos de sa fin. Celle que vous choisirez aura un impact différent que les autres sur le sociogramme.




Le lien de Lukas avec les autres NPC pourrait peut-être s'améliorer grâce à certaines quêtes annexes.

Tout ce système de liaison permet finalement de donner une complexité très bien pensée à Xenoblade, et surtout une utilité aux NPC, autre que de simples donneurs de quête. De plus, votre groupe aura une certaine popularité au sein de chaque zone, qui augmentera au fur et à mesure que
vous en aurez aidé les habitants. Plus votre popularité est élevée, plus on vous proposera de quêtes ou d'échanges plus..savoureux.

D'ailleurs, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté lors des affrontements, vous aurez pas mal de facteurs à prendre en compte.
Outre l'équipement, aspect classique des RPG, vous pourrez augmenter vos arts à l'aide de points gagnés lors des combats, augmenter les compétences de vos personnages et les partager avec les autres via le système proposé, rajouter des gemmes dans vos équipements vous conférant
des bonus non négligeables, etc.. Bref, le niveau ne vous permettra pas à lui seul de sortir victorieux de toutes les rixes : Il vous faudra faire attention à de nombreux points.
Seul hic dans cet aspect : L'interface de l'inventaire n'est pas très ergonomique, ce qui fait que ça donne un rendu assez brouillon.





N'oubliez pas de gérer les équipements de vos personnages pour qu'ils aient des chances de survie.

Après l'effort, le réconfort... ou pas



Même si les décors donnent bien envie de se prélasser, n'oubliez pas que vous avez un monde à sauver !

Et oui, le rôle de héros n'est pas le job le plus tranquille qui existe. En plus des adversaires qu'ils vont devoir affronter lors de leur périple, le groupe de Shulk va jouer les bons samaritains en aidant les personnes à résoudre leurs soucis. Comme dans tous les RPG dignes de ce nom, le soft propose des quêtes annexes, donc libre à vous de choisir si vous voulez les accomplir complètement ou seulement une partie d'entre elles. La seule différence, c'est que Xenoblade ne se contente pas de quelques petites quêtes annexes par-ci par-là. En effet,plus de 3OO quêtes annexes sont au rendez-vous ! Pour tous les férus du 1OO%, vous aurez des quêtes en veux-tu en voilà ! Celles-ci restent néanmoins classiques, puisqu'elles consistent surtout à aller voir un autre NPC, à battre des mobs ou récolter certains items. Mais elles sont utiles, puisque la quantité d'xp donnée par celles-ci n'est pas
négligeable, que certains items que vous recevez en récompense sont inédits à ces quêtes et que, plus vous en réalisez, plus votre cote de popularité dans la zone concernée augmentera et que le sociogramme évoluera.

En plus d'être nombreuses, les quêtes ne sont pas très simples, puisqu'elles se mêlent au côté exploration du soft. En effet, exit la flèche qui vous indique au millimètre près l'emplacement de votre cible. Ici, c'est « Va tuer un mob quelque part sur cette plaine immense ». Ceux qui n'aiment pas perdre de temps à jouer à cache-cache vont vite perdre patience, mais pour ceux qui aiment explorer chaque recoin de la map, ceci est un vrai plaisir.
D'autant plus que les ennemis ne sont pas présents 24h sur 24. Certains ne sortent que le jour, d'autres seulement la nuit, ou encore lorsque certaines conditions météo sont respectées (Pluie, orage, canicule, etc...). Seul point noir, les ennemis que l'on a déjà rencontrés ne sont pas répertoriés dans une encyclopédie, comme les objets de collection, ce qui fait que l'on a souvent tendance à tourner en rond pendant des heures.

Un monde très enchanteur, mais aussi des musiques très enchanteresses !

Il faut l'avouer, l'OST dans les RPG, et même dans les jeux vidéos en général, joue une très grande place. En effet, c'est en grande partie
l'ambiance sonore qui va permettre au joueur de s'immerger dans l'univers proposé. D'ailleurs, il semblerait que Takahashi, le président de Monolith Soft, ait très bien assimilé cette règle. C'est pourquoi il a demandé en tout à six compositeurs de s'occuper de la bande-son de Xenoblade ! On peut donc compter dans ses rangs Yasunori Mitsuda (Qui avait déjà travaillé chez Monolith Soft pour Xenogears et Xenosaga Episode I : Der Wille zur Macht), Yoko Shimomura (SSBB, Mario & Luigi : Superstar Saga), Manami Kiyota (Poképark Wii, Glory of Heracles) et le groupe ACE+, composé de trois musiciens (CHiCO, Tomori et Hiramatsu). Autant dire que Takahashi avait composé l'équipe de choc.
Ces six musiciens se sont donc occupés de l'ambiance sonore, qui est constituée de pas moins de 91 musiques différentes. Et le plus impressionnant, c'est que toutes sont de très bonne facture ! En effet, l'ambiance sonore de Xenoblade réussit à se hisser parmi les meilleures de l'histoire du monde vidéo-ludique, avec des titres comme FFVII, Chrono Trigger, etc.. Des musiques rythmées durant les combats jusqu'aux mélodies calmes qui règnent dans certains lieux, tout en passant par la touche de mélodrame ajoutée à certaines compositions, l'OST parvient finalement à complètement envoûter le joueur dès les premières minutes. Pour illustrer cela, voici deux des musiques de Xenoblade. Pour éviter le spoil, j'en ai choisi deux qui apparaissent
très tôt dans le jeu, c'est-à-dire le thème principal (Composé par Yoko Shimomura) et une musique apparaissant lors de l'affrontement contre des
boss (Composée par ACE+).

Main Theme Engage the Enemy

D'ailleurs, pour ce qui est des doublages, Monolith Soft n'a pas eu la mauvaise idée de nous proposer des doublages français, qui auraient pu complètement dénaturer le titre. A la place, les développeurs nous ont laissé le choix, entre les voix JAP pour les puristes du genre, ou les voix anglaises pour ceux qui souhaitent comprendre les interactions entre les personnages lors des affrontements. Bref, tout le monde sort satisfait de l'histoire grâce à ce compromis.


Petit mot de fin



Vous l'aurez sans doute compris, Xenoblade est un excellent RPG sur Wii. Malgré les quelques premières heures qui peuvent paraître soporifiques et/ou
compliquées pour certains, lorsque le jeu finit par vraiment se lancer, on ne décroche plus et ceci est dû au gameplay qui, bien qu'il paraît simpliste, a été très étoffé afin de proposer des affrontements pour le moins intéressants, et surtout contre les boss, puisqu'il faudra faire preuve de beaucoup plus de souplesse que d'habitude .
Le scénario peut aussi sembler banal, mais finit par se complexifier au fur et à mesure que la petite bande rencontre des nouveaux personnages et surtout des nouveaux coéquipiers, qui ont chacun leur propre raison de se mêler à cette résistance. Ajoutées à cela une bande-son excellente et une
durée de vie aussi grande que l'univers, cette grande équation donne comme résultat un très bon jeu, qui ne daignera pas se faire une place dans les meilleurs jeux de la console blanche de Nintendo et de lui permettre d'avoir une très belle fin de vie, avant que Skyward Sword vienne conclure en beauté.

| Les + |

-> De très beaux graphismes pour la Wii
-> Une OST envoûtante
-> Des personnages charismatiques
-> Des doublages japonais de très bonne qualité
-> Une très grande durée de vie
-> Un nombre de quêtes annexes incroyable
-> Un système d'entente très approfondi
-> Un monde très ouvert
-> Un scénario prenant
-> Un univers très enchanteur
-> Le système de vision bien ancré dans le jeu

| Les - |

-> L'interface de l'inventaire pas très ergonomique
-> Certaines textures assez baveuses
-> L'absence d'une encyclopédie pour le bestiaire
-> La modélisation des personnages pas top


Graphismes : 17/2O

Les graphismes risquent de rebuter les fans des consoles HD, mais rappelons que la Wii ne dispose pas de ce privilège. Mais lorsque l'on voit les décors de Xenoblade, on est subjugué par la profondeur des décors, qui fourmillent de petits détails. En effet, Monolith Soft a réussi à exploiter au mieux les capacités de la console blanche de Nintendo, et le résultat est bluffant. Seul petit point noir : La modélisation des personnages, qui est un peu en dessous du reste (Surtout au niveau des mains et du visage).

Jouabilité : 18.5/2O

Concernant le système de combat, il demande quelques heures pour s'habituer aux différentes possibilités qu'il offre. Le début est donc assez déroutant mais, lorsque l'on a réussi à dompter la bête, les combats deviennent beaucoup plus dynamiques et se révèlent être très stratégiques.
En plus de cela, certaines subtilités viennent se glisser, comme par exemple les visions, les enchaînements, etc.. Heureusement, l'IA de nos alliés est très compétente et sait lancer les bons arts au bon moment

Bande-Son : 19.5/2O

91 musiques et toute de bonne facture, voici comment résumer l'OST de Xenoblade. Les six personnes s'étant occupées de produire la bande sonore ont réussi à nous pondre de très belles musiques, qui enchantent le joueur. On se laisse facilement bercer par ces mélodies, qui permettent d'améliorer l'immersion dans l'univers. Bref, l'une des meilleures OST qui soient. En plus de cela, les doublages japonais sont vraiment réussis et très convaincants.

Durée de vie : 19.5/2O

Comptez 5O à 6O heures pour finir le scénario. Ajoutez à cela les centaines de quêtes annexes qui n'attendent que d'être accomplies. Puis aussi
l'encyclopédie à remplir, les trophées à débloquer et, si tout cela ne vous suffit pas, plongez-vous dans le New Game +. Vous l'aurez compris, la durée de vie de Xenoblade est tout simplement dantesque. Alors que les RPG deviennent de plus en plus courts, Monolith Soft a décidé de
garder les bonnes vieilles valeurs du genre et les transmettre à leur petit dernier. En gros, Xenoblade est un titre qui vous tiendra en haleine pendant des centaines d'heures.

Scénario : 19/2O

Bien que la trame du jeu puisse paraître bancale au premier abord, celle-ci finit par se complexifier au fil de l'avancée. En effet, l'arrivée de nouveaux protagonistes dans notre petite team, chacun ayant son histoire à raconter, permet d'étoffer le scénario de Xenoblade. De plus, celui-ci reprend la vieille valeur si importante à Takahashi, c'est-à-dire la guerre entre les hommes et les robots. Contrairement à d'autres RPG, l'histoire se lance très rapidement et ne comporte que très peu de temps morts durant la longue épopée de nos braves guerriers.

Note finale : 19.5/2O

Attendu comme le renouveau du RPG, Xenoblade nous offre une expérience de jeu excellente, et ce sans avoir à chambouler les codes du genre. En effet, son succès ne vient pas d'une grande fusion de concepts innovants, mais plus d'un mélange de nombreux éléments qui ont su faire le succès de RPG d'antan, tout en les remaniant à sa sauce. Au final, tout ce dur labeur a porté ses fruits, puisque le titre promet au joueur une expérience se
rapprochant plus de celles offertes par les RPG old-school que des RPG HD-gen. Bien qu'il puisse paraître simple, que ce soit au niveau du scénario ou de gameplay, mais finit par se montrer très fouillé. Que ce soit au niveau du gameplay, du level-design, du scénario ou encore de l'ambiance sonore, tout a été réalisé de manière à ce que le joueur se retrouve vite plongé dans cet univers opposant Kyoshin à Kishin.


Grâce à tout cela, Xenoblade se hisse au même niveau que les grands titres de la Wii, voire même au sommet en ce qui concerne les RPG.


avatar
Yoshi-Electron

Messages : 503
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum